publications

LES NOTES D’ENERGIES 2050

Un fonds bleu pour préserver le poumon vert de l’Afrique

Enjeux, réflexions et perspectives

Présentation

Vivant dans les limites écologiques de notre planète, nous sommes aujourd’hui confrontés aux limites de nos modèles de développement. Face à des crises économiques, sociales et environnementales qui se multiplient et dont les effets sont de plus en plus visibles, il est devenu urgent de réinventer un modèle économique qui permette d’assurer un développement harmonieux, tout en étant économe en ressources naturelles et avec des impacts réduits sur les écosystèmes. Sur ce dernier point, il ne s’agit pas simplement de préserver ou de conserver les écosystèmes mais de s’assurer qu’ils maintiennent leur capacité d’évolution et d’adaptation au fil du temps pour continuer à fournir les services indispensables qu’ils prodiguent aux sociétés humaines.

Afin de répondre à cela, on assiste aujourd’hui à l’émergence de nouveaux concepts prenant en compte ces réalités. On citera notamment l’essor de l’économie bleue qui « promeut la conservation des écosystèmes aquatiques et marins, l’utilisation et la gestion durables des ressources qu’ils abritent » . Le Fonds bleu pour le Bassin du Congo annoncé lors de la COP22 s’inscrit dans cette dynamique et constitue un exemple concret de projet intégré qui rentre pleinement dans la logique de l’économie bleue. ENERGIES 2050, acteur connu sur les questions de la préservation de la biodiversité propose ici un décryptage des enjeux autour de cette initiative, tout en offrant des pistes de réflexions en ce qui concerne ses modalités et perspectives de mise en œuvre. Cette note complète un article réalisé par ENERGIES 2050 au sein de la revue Afrique Environnement Plus.

EN2050_logo
partnerLogo_AfriqueDev

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account