Side event

Genre et changement climatique en Méditerranée

16 novembre 2016 - Agora jeunesse

Dans de nombreux pays, en particulier les pays en développement les plus vulnérables, les femmes sont les premières victimes des conséquences des changements climatiques. Elles représentent par exemple, au niveau mondial, près de 43% de la main-d’œuvre agricole et sont donc directement impactées par les enjeux d’adaptation et de sécurité alimentaire. En parallèle, elles disposent bien souvent de fortes capacités d’adaptation et sont, notamment à travers leur rôle central dans l’éducation des enfants, en première ligne pour sensibiliser les générations futures sur les questions liées au changement climatique. En dépit de cela, les injustices que subissent les femmes, notamment dans les pays en développement, en termes d’accès aux droits fondamentaux ou même aux ressources, qu’elles soient financières, sociales ou environnementales, sont encore persistantes.

Le genre est un thème transversal qui tend, de plus en plus, à gagner en importance et en reconnaissance. Citons à cet égard l’intégration du genre au sein de l’Accord de Paris (article 7 sur l’adaptation et article 11 sur le renforcement de capacités), consacrant l’égalité des sexes comme un des enjeux majeurs dans les objectifs climatiques internationaux. La contribution de la CdP22 à la reconnaissance de cette problématique fondamentale est attendue pour apporter des avancées significatives. Dans cet état d’esprit, lors de la MedCOP22, a été lancé au niveau méditerranéen le réseau « Femmes face aux défis climatiques en Méditerranée », qui constitue d’ores et déjà une réussite pour la région méditerranéenne.

Vidéo

[mgl_tubelab_video mode= »embed » size= »high » video_id= »W9kpV2nF81I »]

Images

association ENERGIES 2050 Building with us the opportunities of tomorrow
Envoyer

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?