PRÉSENTATION

  • ENERGIES 2050 est née du regroupement de citoyens de nationalités et d’horizons professionnels variés et d’experts internationaux ▾

    Aventure collective à la recherche d’un mieux vivre ensemble, dans le respect des ressources naturelles et d’une indispensable solidarité à réinventer, ENERGIES 2050 plaide pour une implication de l’ensemble des citoyens du Monde dans la mise en place d’un nouveau modèle de développement partagé à imaginer collectivement.

  • Qui sommes-nous? ▾

    Chacun des citoyens, tout en voulant s’impliquer dans le débat qu’il soit énergétique, climatique, ou qu’il concerne plus globalement le re-questionnement de nos trajectoires de développement, se sentait impuissant au regard de l’ampleur de la tâche… tout en regrettant de ne pas toujours posséder les connaissances suffisantes pour agir en totale lucidité face à des modèles et des affirmations présentés comme des postulats ne pouvant être remis en question.

    Chacun des experts, tout en ayant participé au développement de connaissances et à la mise en œuvre d’actions concrètes dans son domaine respectif, savait qu’il ne pouvait prétendre à répondre à l’ampleur des défis et que, ce qu’il faisait, tout en étant indispensable, n’était pas suffisant.

    La seule certitude, pour chacun d’entre nous, était que l’émergence d’un nouveau modèle de développement portait en lui de multiples et nombreuses questions qui se devaient d’être traitées de manière simultanée, ce que nous appelons la Grande Transition, sous peine de déséquilibrer toute possible construction collective.

  • À propos ▾

    ENERGIES 2050 existe en tant que réseau international d’échanges depuis octobre 2009. Après cette étape de fonctionnement informel, les membres fondateurs ont décidé de donner une nouvelle dynamique à cette aventure collective et, le 20 avril 2011, ENERGIES 2050 a vu le jour officiellement.

    ENERGIES 2050 est une association sans but lucratif régie par la loi française du 1er juillet 1901, le décret du 16 août 1901 et les textes en vigueur actuellement.

    ENERGIES 2050 est statutairement et, de par son objectif social, une ONG -Organisation internationale non gouvernementale – compte tenu de son périmètre d’intervention sans limitation à une zone géographique particulière. La déclaration officielle de création s’est faite à la Sous-préfecture de Grasse (06), France, le 22 avril 2011 et a donné lieu à l’enregistrement au registre des associations sous le numéro : W061002467. La publication au Journal Officiel a été faite le 4 juin 2011.

    ENERGIES 2050 est une marque déposée depuis le 4 mai 2011 sous le numéro INPI 11 3 828 671 (Institut National de la Propriété Industrielle) conformément au Code de la propriété intellectuelle.

NOTRE VISION

  • ENERGIES 2050 désire promouvoir et replacer au cœur du débat et de l’action une approche systémique en accord avec les principes de l’écodéveloppement ▾

    C’est dans une actualité internationale dense et parfois brutale, avec une multiplication des signaux d’alertes et dans un contexte de crises sociales, économiques et environnementales répétées que les enjeux du développement durable, de la lutte contre le changement climatique et les questions énergétiques prennent une dimension particulière et interpellent chacun d’entre nous sur nos modes de vies individuels et sur les modèles que nos sociétés ont mis en place.

  • ENERGIES 2050 est convaincue que les choix présents et futurs liés à la recherche d’un nouveau modèle de développement ne doivent plus s’élaborer uniquement dans des cercles restreints d’experts et d’initiés ▾

    Ayant conscience de l’impact de nos choix socio-économiques et énergétiques sur la question climatique et sur les trajectoires de développement de nos sociétés, ENERGIES 2050 est persuadée que la solution ne peut-être simplement une question de connaissance, de méthodes ou d’outils et qu’elle ne pourra en aucun cas être uniquement politique, économique, technologique ou encore sociale.

    La transformation de nos sociétés ne pourra se faire sans décloisonner les Savoirs et sans replacer le débat dans une perspective globale. C’est pourquoi, plus que jamais, il s’agit d’en étudier les interdépendances afin de les rendre compréhensibles à l’ensemble des citoyens.

    L’association intervient donc en France et à l’étranger en prônant la systémique du développement pour une Grande Transition : transition énergétique, sociale, économique, etc. mais également mouvement vers une société plus humaine et respectueuse des biens communs de l’humanité.

    Consciente de la nécessaire solidarité à promouvoir entre les citoyens du monde, ENERGIES 2050 a décidé d’inscrire sa démarche dans un cadre international et plus particulièrement celui des décisions issues du Sommet de la Terre de Rio en 1992 de la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique ou encore des accords internationaux, régionaux et nationaux concernant les domaines de l’énergie, de l’environnement ou celui du changement climatique tout en privilégiant l’action locale afin d’appliquer concrètement les résultats de ses recherches.

NOS OBJECTIFS

ENCOURAGER

Encourager la constitution d’une communauté de citoyens-experts engagés, impliqués dans la mise en œuvre d’options conformes aux principes de l’écodéveloppement

ORGANISER

Organiser un espace de connaissance international, pluriel, impartial et contradictoire sur les questions associées au développement et le rendre accessible au plus grand nombre

RÉALISER

Réaliser et publier régulièrement des bulletins, analyses et rapports sur nos thématiques d’action afin de fournir des avis indépendants sur la prise en compte de celles-ci au sein des stratégies mises en œuvre par tous les pays et acteurs concernés

PARTICIPER

Participer à des actions de recherche ou à des projets de mise en œuvre sans restriction de zones ou de pays dès lors qu’ils contribueront à la réalisation de ses objectifs

COMMUNIQUER

Communiquer le résultat de ses travaux et contribuer aux dynamiques et actions en cours afin d’inspirer autant que possible les débats

SOUTENIR

Soutenir et participer dans les réseaux travaillant sur les mêmes thématiques en encourageant l’échange de connaissance et en favorisant la diffusion de l’information pour le bénéfice commun de l’ensemble des partenaires

LES MEMBRES

  • À ce jour ENERGIES 2050 fédère des membres d’une soixantaine de nationalités. ▾

    En plus des membres citoyens, ENERGIES 2050 rassemble des experts du monde entier qui travaillent depuis de nombreuses années dans leurs métiers respectifs avec des :

    • ONG,
    • universités,
    • entreprises,
    • villes et autorités locales,
    • organisations et réseaux nationaux, régionaux et internationaux tels que la Commission européenne, le Programme des Nations Unies pour l’Environnement -PNUE-, le Programme des Nations Unies pour le développement -PNUD-, la Banque mondiale, la Banque européenne d’investissement, l’Agence internationale de l’énergie -AIE-, le Conseil européen des énergies renouvelables -EREC-,…
    • d’autres acteurs majeurs.

    Ils ont participé à de nombreux projets et activités locales, régionales, nationales et internationales.

    Les membres d’ENERGIES 2050 peuvent être des personnes physiques ou morales. S’il s’agit d’une personne morale, elle doit désigner une personne physique pour la représenter.

  • L’association se compose de différents types de membres ▾

    • Membres fondateurs

    Les membres fondateurs sont ceux qui sont à l’origine de la constitution de l’association.

    • Membres de droit rassemblés dans le Comité de pilotage

    Sont membres de droit, les membres fondateurs, les membres d’honneur et les membres du Conseil d’administration ainsi que les membres qui auront été présentés par au moins un autre membre de droit ou membre fondateur et cooptés par la règle du consensus par l’ensemble des autres membres de droit et fondateurs. Les membres de droit s’engagent à participer activement à la vie de l’association. Après cooptation, la qualité de membre de droit est validée par décision du Conseil d’administration.

    Seules des personnes physiques peuvent être désignées membre de droit.

    • Membres actifs

    Est considérée comme membre actif toute personne physique majeure, ou toute personne morale qui participe au fonctionnement de l’association et à la réalisation de son objectif.

    Sont membres actifs, ceux qui ont pris l’engagement de soutenir l’association financièrement ou en mettant bénévolement leur expertise ou leur temps au service de cette dernière. Le statut de membre actif présuppose un acte volontaire de candidature qui doit être officiellement approuvé par le bureau ou en cas de besoin par le Conseil d’Administration.

    • Membres d’honneur

    Sont considérées comme membres d’honneur toutes personnes physiques ou morales rendant ou ayant rendu des services particulièrement stratégiques à l’association.

    • Le collège « Les Amis d’ENERGIES 2050 »

    Est considérée comme membre du collège « Les Amis d’ENERGIES 2050 », toute personne physique ou morale qui, sans participer à la direction ou au fonctionnement quotidien de l’association, contribue volontairement à son développement par son soutien moral, matériel ou financier.

Conseil d’administration

  • Stéphane POUFFARY
    Stéphane POUFFARY
    Président d'honneur - Fondateur
  • Stéphane BOUISSOU
    Stéphane BOUISSOU
    Président - Co-fondateur
  • Laurent DITTRICK
    Laurent DITTRICK
    Trésorier
  • Blandine DUMAZEL
    Blandine DUMAZEL
  • Habib EL ANDALOUSSI
    Habib EL ANDALOUSSI
  • Jacques LOUIS
    Jacques LOUIS
  • Yanick POUFFARY
    Yanick POUFFARY
    Secrétaire - Co-fondatrice
  • Stéphane QUEFELEC
    Stéphane QUEFELEC
  • Pierre VAUDOIS PEREIRA DA SILVA
    Pierre VAUDOIS PEREIRA DA SILVA

Comité scientifique

  • Mame ALY KONTE
    Mame ALY KONTE
  • Carmen AVELLANER DE SANTOS
    Carmen AVELLANER DE SANTOS
  • Marc FONTAINE
    Marc FONTAINE
  • Sibi BONFILS
    Sibi BONFILS
  • Christine LINS
    Christine LINS
  • Hartmut MARHOLD
    Hartmut MARHOLD
  • Yamina SAHEB
    Yamina SAHEB
  • Kouraichi SAID-HASSANI
    Kouraichi SAID-HASSANI
  • Guillaume DE LABOULAYE
    Guillaume DE LABOULAYE

NOS PARTENAIRES

Afin de démultiplier ses moyens d’action, tout en contribuant à la diffusion de connaissances autour d’activités et de projets communs, ENERGIES 2050 s’inscrit dans une logique partenariale basée sur la confiance, le partage des expériences et la mutualisation des connaissances.

  • ENERGIES 2050 travaille avec de multiples réseaux, en France et à l’étranger ▾

    • ONG et collectifs d’ONG
    • Universités et établissements de formation
    • Fondations
    • Entreprises et groupements professionnels
    • Villes et gouvernements locaux
    • Organisations et réseaux nationaux, régionaux et internationaux

    ENERGIES 2050 est aussi membre de plusieurs initiatives nationales et internationales : Initiative Bâtiment durable et changement climatique (SBCI), MAC (Member Advisory Committee) du Programme Bâtiments et Construction Durables du Plan Cadre décennal des Nations-Unies sur les Modes de Production et consommation durables (10YFP), Alliance Mondiale pour le Bâtiment et la Construction, Initiative de la Francophonie pour des villes durables (IFVD) Action pour un Tourisme Durable (ACToD 21), Partenariat Mondial pour une Tourisme Durable (GPST), …

    ENERGIES 2050 est enfin membre de plusieurs réseaux, tels que Comité 21, le Réseau Climat Développement, cap’énergies, etc.

  • Ils nous font confiance (extrait) ▾

Si l’objectif social et la vision d’ENERGIES 2050 correspondent à vos propres questionnements ou centres d’intérêts, nous vous invitons à nous contacter afin d’étudier avec vous les modalités d’une possible coopération.

Nous contacter

Stéphane POUFFARY
Président d'honneur - Fondateur

Stéphane POUFFARY travaille dans le domaine de la coopération internationale depuis plus de 25 ans. Il est le fondateur et Président d’ENERGIES 2050, une Organisation internationale Non Gouvernementale (ONG) qui travaille sur les questions associées au développement durable, au changement climatique et aux défis énergétiques.

En parallèle, Stéphane POUFFARY conduit des recherches sur les modalités du changement de comportement des citoyens au regard des défis climatiques et énergétiques au laboratoire d’ethnologie et d’anthropologie de l’Université de Nice Sophia Antipolis. Parmi ses précédentes positions, il a travaillé pendant plus de 10 ans, jusqu’en juillet 2010,à l’Agence française de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) en tant Chef de la Cellule Expertise Internationale pour la Maîtrise de l’Energie au sein de la Direction des Energies Renouvelables, des Réseaux et des Marchés Energétiques.Ces dernières années, il a également été impliqué dans plusieurs Organisations internationales non gouvernementales en tant que membre élu au Conseil d’administration et Directeur Exécutif.

Stéphane POUFFARY a mis en place, coordonné et participé à plus de 25 projets internationaux ces 12 dernières années sous couvert de plusieurs Institutions internationales (Commission européenne, Programme des Nations Unies pour l’Environnement -PNUE-, Programme des Nations Unies pour le Développement – PNUD-, UNIDO, Banque européenne d’investissements, Banque Mondiale,…) et de nombreux réseaux internationaux (Club EnR, Medener, EREC…). Il est spécialisé dans le management d’équipes pluridisciplinaires autour de projets à géométrie variable dans le domaine des technologies et de l’innovation. Il a été un des membres fondateurs de l’Initiative Bâtiments durables et Changement Climatique (Sustainable Buildings and Climate Change Initiative – SBCI) du PNUE et Président élu du Think Tank sur le Changement Climatique entre 2006 et 2010. Il est actuellement Conseiller au Comité en charge de la stratégie (Advocacy Committee).

Stéphane POUFFARY a produit de nombreuses études et articles et a réalisé de nombreuses présentations dans des Conférences internationales sur le changement climatique, le développement durable et les questions énergétiques.

Stéphane a conduit des projets et activités dans de nombreux pays. Il a notamment travaillé ces 12 dernières années de manière régulière avec les différents pays européens et les nouveaux Etats membres ainsi que les pays voisins avec un accent particulier sur la Méditerranée, l’Afrique et les petits Etats insulaires au travers de réseaux internationaux, d’organisations multilatérales et de réseaux représentants la société civile ou les acteurs professionnels.

Stéphane POUFFARY intervient dans plus d’une dizaine d’Universités, d’écoles d’ingénieurs et de formations professionnelles internationales sur le changement climatique, le développement durable, les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, le secteur de la construction et du bâtiment, les villes et les territoires et les questions liées à la géopolitique de l’énergie. Il intervient également dans de nombreux réseaux internationaux sur ces mêmes thèmes.

 

Contact :

Stéphane BOUISSOU
Président - Co-fondateur

De nationalité française, Stéphane BOUISSOU est professeur à l’Université de Nice – Sophia Antipolis (France). Depuis son doctorat, il étudie les processus de rupture dans les milieux géologiques. Cette recherche, conduite dans plusieurs universités (Montpellier et Nice en France et Brown aux USA), est appliquée à l’évaluation des risques naturels (séismes et glissements de terrain en particulier) et la gestion de ressources. Stéphane BOUISSOU est également, entre autres, Directeur du Master GEDD (Gestion de l’Environnement et du Développement Durable). Cette formation s’effectue en alternance pour assurer une meilleure insertion professionnelle des étudiants en fin de formation. En outre, les étudiants sont organisés en groupe pour mener à bien des projets concrets sur l’année universitaire. Les domaines de compétences sont la qualité, la sécurité et l’environnement, les énergies renouvelables, le secteur du bâtiment, les risques industriels et naturels, la gestion des ressources, les déchets et la pollution.

Contact :

Laurent DITTRICK
Trésorier

Laurent est un spécialiste de l’énergie et des énergies renouvelables franco-américain sur le développement durable. Il possède une expertise substantielle en Afrique de l’Ouest et possède une solide expérience dans les IFI et la mobilisation de l’aide au développement. En tant que partenaire fondateur de re/ca, son attention particulière au cours des dernières années a été le développement et la construction de projets photovoltaïques en France et l’ouverture de nouveaux marchés, à savoir l’Afrique. Laurent a largement travaillé dans la définition et la mise en œuvre des stratégies de développement du marché dans le secteur des énergies renouvelables pour l’Agence Internationale de l’Energie ainsi que l’analyse financière et l’emballage des investissements dans les projets d’énergie renouvelable pour les pays africains. Il est l’auteur de diverses publications sur les questions liées à l’énergie

Contact :

Blandine DUMAZEL

Blandine DUMAZEL, mauricienne d’origine, française de nationalité, elle a une histoire de vie, ancrée dans plusieurs pays, tout autour du monde, de l’océan Indien au Pacifique en passant par l’Atlantique et l’Europe. Après des études de journalisme, de relations publiques, d’histoire et de géographie, elle s’est formée à l’ingénierie de la formation professionnelle et, son réel intérêt pour les rapports humains l’a amenée à entreprendre des études d’anthropologie sociale et culturelle (DEA).

Grâce à ses centres d’intérêts pluriels, centrés sur la compréhension des femmes et des hommes, de leur territoire, de leur environnement social et de leur culture, elle a eu un parcours professionnel «atypique», tissé de multiples expériences auprès de diverses populations dans les domaines de l’information (audiovisuel, presse écrite, communication), de l’enseignement et de la formation professionnelle, du développement culturel.

Femme d’action et de terrain, elle intervient pour transmettre, informer, partager, accompagner des projets individuels ou collectifs vers le développement et l’amélioration des conditions de vie des personnes.

Contact :

Habib EL ANDALOUSSI

De nationalité algérienne, El Habib, est un expert des enjeux énergétiques et climatiques dans la région méditerranéenne (plus de 20 ans d’expérience régionale), et des acteurs dans les pays de l’Union pour la Méditerranée (UpM).

El Habib a réalisé de nombreux projets pour le compte de la Commission Européenne (CE) ou de la Banque Européenne d’Investissements (BEI) sur l’énergie en Méditerranée : Energie et Villes, MEMA, MED-SUPPLY, MEDA-REC, REMAP, MED-RES, MED-REP, MED-EMIP, MED-ENEC, RCREEE, MED-STAT et CLIM RUN ‘’Changement climatique et énergie en Méditerranée’’ et depuis juillet 2011 du projet ‘’Paving the Way’’ pour le Plan Solaire Méditerranéen (PWMSP).

El Habib est titulaire d’un Mastère Ingénierie Gazière, Ecole des Mines de Paris et est Ingénieur d’Etat de l’Institut Algérien du Pétrole. El Habib est basé à Rabat. Il est Directeur-Adjoint du projet européen régional « Paving the Way for the Mediterranean Solar Plan » (PWMSP)’. Il a été auparavant Chargé de mission Energie, Plan Bleu, Centre d’Activités Régionales du Plan d’Action pour la Méditerranée des Nations Unies (PAM/ PNUE) de 2009 à 2011 ; Senior Energy Analyst à l’Observatoire Méditerranéen de l’Energie (OME) basé en France de 1990 à 2008; Chef de Bureau, Direction des Activités Pétrolières et Gazières, Ministère de l’Energie et des Mines d’Algérie de 1987 à 1989 ; Chef de département, Entreprise Nationale d’Electrification Rurale (Kahrif) de 1983 à 1987 et ingénieur à la Sonelgaz en Algérie de 1977 à 1983.

Contact :

Jacques LOUIS

Jacques LOUIS est un expert international de nationalité française. Avant de créer la société Innovations Sans Frontières, il a été responsable de la coopération internationale de la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille-Provence.

Au cours des vingt dernières années, il a occupé successivement les fonctions :

– d’expert international long terme en Tunisie pour le développement de 5 technopôles et au Maroc pour le développement de « start up » innovantes ainsi qu’en Arménie ;

– de responsable de la valorisation de la recherche du Groupe Ecole d’Ingénieurs de Marseille (100 chercheurs) et du développement de la valorisation de la recherche à l’INSA de Lyon (1000 chercheurs) ;

– d’ingénieur d’études en automatisation de la production chez Michelin.

Grâce à une vision systémique et une démarche de terrain,Jacques LOUISse met au service du développement de l’innovation en facilitant les partenariats entre les laboratoires de recherche, les entreprises et les investisseurs.

Innovation Sans Frontière se positionne en amont de la chaîne de valeur de l’innovation et sa raison d’être est de se mettre au service du modèle d’innovation ouvert, de contribuer à l’amélioration des échanges entre les différentes communautés d’intérêt grâce à la génération de partenariat et d’oeuvrer à l’émergence d’innovations ayant des impacts économiques, sociaux et environnementaux.

Jacques LOUISest titulaire d’un Mastère Spécialisé « Management de l’Innovation de la Qualité et de l’Environnement » de l’Ecole Centrale, d’un diplôme d’Ingénieur de l’ISTIA- Angers, d’une licence technologique en automatisation du CNAM.

Contact :

Yanick POUFFARY
Secrétaire - Co-fondatrice

Yanick POUFFARY est un technologue distinguée et architecte en chef au bureau du CTO dans HP Enterprise Services. Yanick s’appuie sur près de trois décennies d’expérience dans le développement de produits et technologies de réseautage. Au titre d’architecte en chef, Yanick est chargée d’élaborer des feuilles de route stratégiques de vision et de technologie de réseau pour les services réseau et l’offre de Cloud Services. En tant que leader mondial HP IPv6, Yanick est responsable de la stratégie IPv6 de HP pour adopter et livrer cette technologie. Yanick représente les intérêts technologiques du réseau HP dans plusieurs organisations et consortiums de développement de normes industrielles.

Yanick POUFFARY est un membre fondateur du Forum IPv6 (www.ipv6forum.org), un membre du Forum IPv6, Directeur de la technologie du Groupe de travail IPv6 en Amérique du Nord et Président général pour les programmes Logo IPv6 (Ready & Enabled & Education). Yanick est une conseillère stratégique auprès des organismes gouvernementaux pour aider au déploiement d’IPv6 dans le monde entier. Yanick est l’un des récipiendaires distingués du Prix Internet Pioneer IPv6 Forum pour ses contributions technologiques pour soutenir l’adoption et le déploiement d’IPv6.

En mai 2009, Yanick a été nommé membre du Conseil Stratégique des Nations Unies de l’Alliance mondiale pour les TIC et le développement.

Yanick est titulaire d’une maîtrise ès sciences en informatique de l’Université d’État de New York à Stony Brook, NY, États-Unis et d’un baccalauréat ès sciences en informatique de l’Université de Nice, en France.

 

Contact :

Stéphane QUEFELEC

Stéphane QUEFELEC est un expert de nationalité française. Il possède un diplôme universitaire en économie du développement et un Doctorat en Economie de l’environnement.

Il travaille depuis 15 ans en tant qu’expert et chef de projet dans les domaines des statistiques, des indicateurs, de l’énergie, du changement climatique et du développement durable. Durant sa carrière, il a travaillé avec ou pour plusieurs institutions internationales (dont la Commission Européenne, le PNUE, la BEI (Banque européenne d’investissement – European Investment Bank, AEE (Agence européenne pour l’environnement), la Banque Mondiale, le PNUD) sur des projets européens et internationaux. Il travaille actuellement en tant que consultant indépendant et chercheur.

Ses champs de recherche concernent le commerce international, la vulnérabilité au changement climatique, l’adaptation dans le domaine de l’eau, l’agriculture et la maitrise des émissions de GES.

Il possède une connaissance très approfondie des questions de développement dans le bassin méditerranéen.

Contact :

Pierre VAUDOIS PEREIRA DA SILVA

D’origine franco-brésilienne,Pierre Pereira da Silvaest un économiste spécialisé dans le secteur énergétique, et plus précisément dans les énergies renouvelables.

Après une licence d’économie à l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne, il a suivi le Master «Economie et Droit de l’Energie» de l’Université Montpellier 1, présidé par Jacques Percebois.

Il travaille actuellement chez NOVENERGIA GENERAL PARTNER S.A., société commanditée de la stratégie de développement du Fonds d’Investissement NOVENERGIA II, Fonds dédié au développement des énergies renouvelables en Europe.

En tant qu’économiste, Pierre travaille principalement sur la stratégie de développement à l’international du Fonds. Ses fonctions se traduisent concrètement par de la recherche/prévision économique, de la prospection de nouveaux marchés en Europe, et du conseil économique, juridique, et financier.

En plus de la volonté de partager ses connaissances académiques et professionnelles, Pierre est particulièrement intéressé par l’élaboration et la mise en place de nouveaux schémas d’organisations entre les secteurs privé, public et les citoyens.

Contact :

Mame ALY KONTE

Mame Aly KONTE, de nationalité sénégalaise, est géographe et journaliste spécialiste des questions de sciences et développement durable.Auteur de nombreux reportages en Afrique et dans le monde sur les économies vertes, l’environnement et les questions urbaines, M. KONTE est un ancien volontaire des Nations Unies auprès du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Aujourd’hui, Grand Reporter à Sud Quotidien, il est membre du réseau africain des journalistes scientifiques affilié à la grande Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. M. KONTE est également co-auteur de plusieurs ouvrages thématiques et revues scientifiques sur l’environnement, la gestion des ressources naturelles, le risque climatique.

Contact :

Carmen AVELLANER DE SANTOS

De nationalité espagnole, Carmen Avellaner de Santos est titulaire d’une maîtrise en économie par l’Université Complutense de Madrid et d’un Diplôme d’Etudes Spécialisées en Management Public par l’Ecole de Commerce Solvay de l’Université Libre de Bruxelles, Carmen a travaillé dans les domaines de l’énergie et du transport pendant 12 ans au sein de différentes Directions Générales de la Commission Européenne ainsi qu’au Comité Economique et Social Européen.

Elle a aussi été gérante de projets à la Direction Général Europeaid et à l’Agence Exécutive pour l’Energie Intelligente de la Commission Européen (devenue l’Agence Européenne pour la Compétitivité et l’Innovation), assurant le suivi d’un important portefeuille de projets dans le domaine des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et la coopération internationale (pays en voie de développement).

De Septembre 2007 à Février 2009, Carmen a été détachée à Bruxelles par le département Réglementation et Affaires Publiques de Deloitte Espagne, pour réaliser des contacts avec les institutions européennes, et suivre la réglementation, les programmes et les activités en cours de développement dans les domaines de l’environnement et l’énergie (énergies renouvelables et capture et stockage de CO2). Ensuite, elle a été déléguée de la Fundacion CIUDEN auprès des institutions européennes. CIUDEN est une fondation d’État espagnole pour la récupération économique, sur des bases de développement durable, des charbonnages historiques d’El Bierzo et Laciana au Nord-Ouest de l’Espagne.

Contact :

Marc FONTAINE

Marc FONTAINE, de nationalité française, est un ingénieur spécialisé dans la gestion de projets environnementaux, la communication opérationnelle et la gestion des déchets et de l’énergie.

Il a travaillé pendant trois années à la sensibilisation des citoyens au respect de l’environnement et au recyclage de leurs déchets au sein du SIVADES, en tant que responsable projet de son équipe d’ambassadeurs du tri. Diplômé du Master pro II Gestion de l’Environnement et du Développement Durable de l’université de Nice Sophia Antipolis, il a réalisé le bilan carbone du Campus universitaire Valrose et piloté l’étude du remplacement de la chaudière au fioul lourd par une nouvelle installation fonctionnant aux énergies renouvelables. Marc a également travaillé à la réduction des consommations énergétiques de l’entreprise MANE et y a initié la mise en place d’un système de management de l’énergie en se basant sur les exigences de la norme NF EN16 001.

Il travaille actuellement en tant que Chargé de mission bois-énergie au sein des Communes Forestières des Alpes Maritimes où il est chargé de faire émerger de nouvelles installations bois-énergie, d’accompagner les porteurs de projets, de veiller à la sécurisation et la structuration de l’approvisionnement et de réaliser le suivi des installations en fonctionnement.

Contact :

Sibi BONFILS

Sibi Bonfils est originaire de la Côte d’Ivoire. Il vit au Canada. Il est docteur Ingénieur en électronique, expert en énergie, climat et développement durable. Il a été, de 1991 à 2010, Directeur adjoint de l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEPF), chargé de la mise en oeuvre des programmes de coopération technique de la Francophonie dans les domaines de l’énergie et de l’environnement. Il a représenté l’IEPF à la Conférence de Rio en 1992 et ensuite pris une part active aux négociations internationales sur l’environnement (climat et biodiversité) et le développement durable.

De 1976 à 1991, il a occupé plusieurs postes de responsabilité dans le secteur électrique de la Côte d’Ivoire, notamment en gestion technique des réseaux et des systèmes de télécommunication, en études et planification des réseaux, en gestion prévisionnelle et valorisation des ressources humaines.

Il s’est investi dans plusieurs associations professionnelles, en particulier à l’Union des Producteurs, transporteurs et Distributeurs de l’Énergie électrique en Afrique (UPDEA), au Conseil International des Grands Réseaux Électriques (CIGRE) et au Conseil Mondial de l’Énergie (CME).

Sibi Bonfilsa donné des conférences sur les problèmes énergétiques des pays en développement et il est l’auteur de plusieurs articles, publiés notamment dans la revue Liaison énergie Francophonie dont il a longtemps animé la rédaction.

Il est, depuis 2010, Professeur associé au Département des sciences fondamentales et de la Chaire en éco-conseil à l’Université du Québec à Chicoutimi. Il est aussi consultant dans les domaines de l’énergie, de l’environnement et du développement durable.

Contact :

Christine LINS

Christine LINS a été nommée secrétaire exécutive de REN21, le Réseau des politiques d’énergie renouvelable pour le 21ème siècle, en juillet 2011. Christine LINS est membre de REN21 du Conseil européen de l’énergie renouvelable (EREC). En tant que Secrétaire général depuis 10 ans. Auparavant, Mme LINS a travaillé dans une agence régionale de l’énergie dans son pays d’origine, en Autriche. Elle possède une maîtrise en économie internationale et apporte à ce poste plus de 15 ans d’expérience professionnelle dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Contact :

Hartmut MARHOLD

Le professeur et docteur Hartmut Marholdis, est un expert de nationalité Allemande. Marhold est directeur général du Centre International de Formation Européenne financé par l’UE (CIFE), basé en France (Nice) et en Allemagne (Berlin), avec des tâches de gestion et académiques, par exemple en tant que professeur d’histoire d’intégration européenne dans les trois programmes de master de CIFE, à Istanbul, à Nice et à Berlin. Il enseigne en tant que professeur honoraire à l’Université de Cologne, ainsi qu’à l’Université de Poznan (Pologne). Il est vice-président du conseil d’administration de l’Institut pour la politique européenne (IEP) à Berlin. Ses principaux domaines de recherche sont les développements institutionnels et constitutionnels de l’Union européenne, le fédéralisme et l’histoire de l’intégration européenne. Hartmut Marhold est rédacteur en chef de l’édition trimestrielle (bilingue) « L’Europe en formation », a publié de nombreux articles et ouvrages sur la politique européenne, mais aussi sur l’histoire de la littérature et de l’art allemands et européens. Il participe à de nombreuses associations non gouvernementales scientifiques et politiques européennes.

Contact :

Yamina SAHEB

Dr Yamina Saheb a rejoint l’Agence Internationale de l’Energie en Février 2011 où elle est en charge du Centre des Bâtiments Durables (SBC). Dans le cadre de ses activités à l’AIE, elle a créé le hub international du bâtiment durable et conçu la base de données mondiale sur les politiques énergétiques relatives au secteur des bâtiments, www.sustainablebuildingscentre.org. Ses publications en cours portent sur les règlementations thermiques en partenariat avec le PNUD et une autre sur le besoin d’une révolution dans le secteur du bâtiment pour faire passer ce secteur des mégawatts aux négawatts.

Avant de rejoindre l’AIE, elle était en charge de l’analyse des politiques européennes d’efficacité énergétique à l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI). Elle a également travaillé aux Etats-Unis sur la mise en œuvre des politiques énergétiques pour les appareils domestiques dans les pays émergents.

Yamina Saheb a un diplôme d’ingénieur en équipements techniques du Bâtiment, un Master en économie comparative sur le développement et un Doctorat de 3eme cycle en énergétique.

Contact :

Kouraichi SAID-HASSANI

De nationalité comorienne, Kouraichi vit au Canada. Il est Éco-conseiller diplômé© et détenteur d’un diplôme de troisième cycle universitaire en sciences de l’environnement, Kouraichi œuvre depuis plus de 15 ans dans le domaine de l’environnement et du développement durable. Il est spécialisé dans le renforcement des capacités institutionnelles en matière de management environnemental et de coordination stratégique du développement durable à tous les paliers de gouvernance. Son expertise est sollicitée dans la réalisation de divers projets environnementaux et de développement durable au sein des organisations internationales, des gouvernements nationaux, des institutions municipales et des firmes privées. Kouraichi SAID-HASSANI a notamment travaillé au sein d’équipes d’experts multidisciplinaires à divers projets internationaux sous couvert de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et de la Commission de l’Océan indien (COI).

Contact :

Guillaume DE LABOULAYE

Contact :

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account